Cette année nous sommes deux équipes dans deux voitures séparées histoire d’être réactifs pour rencontrer les riders aux checkpoints.

Thibaut et moi on arrive a temps pour échanger avec un grupetto de Dividers super enthousiastes. Ils ont la banane jusqu’aux oreilles, repus de leur bon repas  et leurs guiboles qui en redemandent, du tracé.

Vous en faites pas, le nord c’était juste l’apéro !
D’autres ont abusé des petits fours et capitulent. 2 abandons à ce jour.
Voilà les riders qui sont sur le départ au moment où l’on arrive au checkpoint. Alors non vous ne rêvez pas, en haut à droite Nicolas imite bien une scène graveleuse de « coup de rocket » avec Stéphan qui se bidonne juste derrière, Adrien s’est tartiné à balle de crème solaire, il est blanc comme un cul ou comme la coke (Aptonia) dans le sachet de Thibaut. Et au milieu de ces zouaves y’a Patrick gérant de la boutique vélo l’Échappée Belle à Asnières qui est tout sage avec son sandwich.
La team FRITE du début d’aprem : Charles-Henri, Mario notre petit suisse qui partage sa ration avec son éléphant « Elefantino » et Benjamin qui poivre ses frites puissance 1000.
 
« Cher lecteur,
 
Je t’écris depuis la terrasse d’un petit café qui a investi une place pavée super mignonne dans le centre d’Epernay avec des arbres tout autour. C’est vraiment charmant cette petite bourgade. Je n’ai pas eu le temps de déguster de petite coupette mais ca ne saurait tarder ! Allez j’te laisse y’a des mules affamées qui arrivent ! »
Pendant ce temps c’est atelier bricolage sur la terrasse avec Julien qui se fabrique une fausse moustache pour se la jouer incognito sur sa photo de checkpoint. Oui c’est du gros n’importe quoi ! 😀 Mais c’est ça l’esprit French Divide !

Au dessus à gauche un rider a bricolé un petit truc pour la burette de lubrifiant offerte par T9-Boeshield. Et a droite Lionel pose fièrement avec son idole Clem Shovel (qui ne porte pas de cuissard depuis deux jours…). Ouais des oufs je vous dis !
Ce lundi était une journée bien chargée avec plus d’une trentaine de validation du CP1. Ils arrivent seuls ou en groupe mais restent tous pour le traditionnel coca/pâtes ou coca/frites, ou coca/café ou variation jupi/pizza aussi.
D’ailleurs on a défoncé le stock de pâtes carbo du resto dès 21h…
Ils repartent ensemble pour la nuit, partager des chambres d’hôtel ou un coin de champ pour planter le bivi.
Nous on file à l’Airbnb qu’on a réservé. On est très contents de retrouver un vrai matelas et plus de 5h de sommeil. Sauf que c’est un appart ouvert en mode loft et que j’ai eu droit à une symphonie de ronflements en stéréo.
Demain direction le CP2 déjà pour la moitié de l’équipe pour accueillir les leaders du groupe de vendredi.

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Captcha image Change Image | Phonetic spelling (mp3)

*