Les petites histoires de la Divide, jour 5

Il fait très frais ce matin dans le Morvan, tout le monde se les pèle ! On espère que le soleil viendra réchauffer tout ça. Bert arrive vers 11h30 et attaque ses spaghettis, menu spécial French Divide proposé par le restaurant du checkpoint.
FullSizeRender (1)

FullSizeRenderOn a des poules dans le jardins du gîte où nous logeons pour ces 4 jours, on se demande si on va pas en chourrer une pour l’animation du finish 😉 Elle est pas mal celle là non ?

 

C’est au tour de Laurent de se faire tamponner une petite poulette qui picore sur son carton de brevet.

IMG_4085

« Moi je ferai jamais la French Divide, c’est un truc de cons ! »

– Lionel, co-organisateur
et Laurent qui manque de s’étouffer mais qui acquiesce longuement sans dire un mot.
On éclate tous de rire.

Des copains de galère rejoignent Laurent au checkpoint : Philippe et ses blagounettes, Pascal et sa baguette, Monica et ses tongs puis Berten et son accent belge.

FullSizeRender FullSizeRender_1FullSizeRender_2FullSizeRender_3  P1014494

Et puis il ‘est déjà l’heure de repartir.

IMG_4090

On suit, enfin on essaye de suivre le leader, mais malgré le 2ème tracker qu’on lui a donné, c’est quasi mission impossible ! Sur tous les trackers de tous les participants c’est le seul chez qui ca ne capte pas correctement, la loose, fallait bien que ca cafouille quelque part. Heureusement sa famille nous donne des nouvelles. Mais c’est très certainement dû à un mauvais positionnement et l’humidité de sa poche arrière de jersey, Clément avait eu le même souci avec le sien et la situation s’est améliorée une fois qu’il l’avait repositionné dans sa sacoche. Affaire à suivre…

Seconde vague d’arrivants en fin d’après-midi. Les Picards Brothers ouvrent la marche, suivi de notre couple de Keeweez et enfin Alex et Jean-Luc.

IMG_9368 FullSizeRender FullSizeRender_1

FullSizeRender_2On commande tous des pizzas en face. Voire deux pour certains. Stéphane, l’un des Picard Brothers après sa pizza à l’andouillette (il a fait exprès de choisir celle-ci pour être sur que Carl son acolyte ne lui en pique pas un bout) sort une petite boîte en plastique. Des cures-dents… Tout le monde s’arrête de parler et le regarde faire son affaire. « Mais genre tu trimballes une boite de cure-dents !? Ben ouais, quoi je voyage léger ! »

 

Évidemment ça parle petits bobos surtout au niveau de l’assise, sujet récurent chez les Dividers à mi-parcours. Et là Wendy nous parle de ses petits secrets pour que son « bottom department » soit toujours au top ! Ses petites crèmes magiques, anti-fongique, anti-bactérienne, anti-aïe, anti-ouille.
FullSizeRender_3FullSizeRender_4

À demain pour d’autres secrets beauté de nos chers Dividers 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Captcha image Change Image | Phonetic spelling (mp3)

*