Les petites histoires de la Divide, jour 12

La grosse surprise (pas drôle) c’est que l’on capte que dalle avec nos téléphone, le réseau va et vient sans arrêt, et le wifi du restau est aussi rapide qu’un 56k… ET manque de bol, la livebox du gîte déconne à plein tube, les pictos clignotent de toutes les couleurs de manière aléatoire… on a tout débranché rebranché, appelé le proprio, le sav orange… bref, au debut on s’est beaucoup énervés… et puis au final on a accepté la situation, pas d’internet, ni de suivi possible…. on allait juste voir quand ils arrivaient…

Et petit conseil au passage à toutes les personnes souhaitant s’aventurer sur la trace de la Divide ou au fin fond de la France, prenez l’opérateur Orange (ceci est un article non sponsorisé :p) C’est le seul réseau qui capte partout.

Mais selon les dernières nouvelles d’y il a quelques heures on attend Philippe, on sait que le frenchie ne devrait pas trop tarder.

IMG_4173 IMG_4177

Le voilà donc avec sa monture plus qu’originale ! C’est la fête et les premiers arrivés la veille sont jaloux de l’accueil en fanfare.

Alex est arrivé le jour de son anniversaire, le coq lui a fait une petite surprise 🙂

Sandrine et Tao l’attendent, le petit est fan de vélo, je lui file alors un petit carton de brevet et un sticker qu’il me restait. Il court vers sa mère en criant :

« Maman, maman, l’an prochain je la fait !! »

J’ai bien cru qu’elle allait me fusiller sur place avec son regard 😀

Bert arrive avec sa « pizza à emporter »… sur la cuisse. Une chute le matin même sur le chemin escarpé. Mais il est consolé par Jérôme qui lui apporte son coca bien frais à peine arrivé.

IMG_4197 IMG_4202

Ben S. arrive ensuite avec sa famille. Ça fait une belle tablée !

FullSizeRender_1

FullSizeRender_2

Le petit garçon de Ben avait rapporté ses jouets… Je lui aurais bien piqué celui-ci 😉

On prend des photos avec les premiers arrivés parce que 3 d’entre eux vont devoir tailler la route… il paraît que certains ont des boulots 😉

FullSizeRender_3

Vers 17h chacun part à la sieste/douche/camping/gîte, rayer la mention inutile.

Et voila que Duncan arrive tout penaud, personne pour l’accueillir vers 18h
Si quelqu’un a la poisse c’est bien lui 😀

FullSizeRenderFullSizeRender_1

Mais il est le seul a avoir une cicatrice officielle de la French Divide en forme de patte de coq ou de coquille de St Jacques de Compostelle 😉
Et malgré toutes ses emmerdes, il l’a fait. Et tous les autres nous rejoignent à la fête (eh ouais encore un apéro !)

Bon allez, un coup d’oeil aux trackers et on est tranquilles pour la soirée.

0h15 le téléphone d’urgence de Samuel sonne. Gros flip et yeux collés.
« – Ils sont là !!!!
– Hein, quoi, qui, où, comment ?
– Je sais pas, ils parlent anglais, tiens !
– Hello, who is this?
— it’s Ian and Wendy, we are here —
– Bordel les néo-zélandais sont là !
– Envoie-les au camping ! »

Bref ils n’ont jamais trouvé le camping. Ils se sont installés dans le jardin du resto à l’arrache.
On les rejoindra le lendemain matin au petit déjeuner.

Allez, je retourne me coucher moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Captcha image Change Image | Phonetic spelling (mp3)

*